Production durable de poisson

La consommation de poisson et de fruits de mer doit contribuer à une alimentation saine. La forte demande de ce type de produits n’est cependant pas sans conséquences. Ainsi, mondialement, la consommation en est passée de 20 millions de tonnes en 1950 à 170 actuellement.  Un tiers de tous les stocks de poissons sont considérés comme étant surexploités,  ce qui signifie qu’il y a plus de poissons pêchés que ceux pouvant se reproduire de façon naturelle. Soixante-et-un pour cent des stocks sont à la limite de la surpêche. En outre, les méthodes de pêche utilisées portent atteinte aux autres espèces ou à l’ensemble de l’écosystème marin.

Près de 80 millions des tonnes de poisson consommé mondialement sont désormais issues de l’aquaculture. Bien que cette dernière puisse contribuer à la conservation des espèces menacées, elle peut causer d’autres problèmes. Ainsi, l’utilisation de poisson sauvage comme nourriture pour ce type d’élevage peut à son tour favoriser la surpêche en mer. De plus, l’aquaculture peut causer des dommages à l’environnement lorsque des médicaments et autres produits chimiques refluent dans les eaux depuis les cages d’élevage.

Pour garantir une offre durable de poisson et fruits de mer, SV Suisse se réfère aux recommandations du WWF et ne cesse d’augmenter la part de poisson certifié MSC et ASC qu’elle propose.

Poissons et fruits de mer selon les recommandations du WWF

Depuis le 1er janvier 2008, SV Suisse ne propose plus que les poissons et fruits de mer que le WWF considère recommandables ou acceptables pour la consommation (score 1-3). Cette mise en œuvre s’est déroulée jusqu’en 2018 par l’évaluation de notre fournisseur Bianchi AG. Depuis 2019, SV Suisse travaille directement avec le WWF. Nous voulons garantir de cette manière que ne soit acheté que du poisson et des fruits de mer issus de sources que le WWF estime acceptables et recommandables.

Pour ses évaluations, le WWF tient compte de l’état actuel des stocks et du risque de mise en danger des espèces dans les différentes zones de pêche, mais aussi des méthodes de capture et de culture.  

Nous déclarons l’origine de nos poissons et fruits de mer aussi bien dans nos restaurants que sur les sites web des exploitations.

Certification MSC et ASC

Chez SV Suisse, l’un des piliers de l’achat responsable consiste à élargir sans cesse l’offre de poissons et fruits de mers certifiés MSC ou ASC. Ces deux labels sont également soutenus par le WWF.

Le MSC (Marine Stewardship Council) établit des standards pour la pêche en milieu sauvage et délivre ses certifications aux pêcheries prouvant qu’elles respectent les prescriptions suivantes: la pêcherie garantit qu’elle exploite les stocks de poisson à un niveau leur permettant de se maintenir en bon état ou permettant d’assurer leur pérennité; la pêcherie emploie des méthodes qui ménagent l’environnement, et réduit au maximum la capture accessoire. Outre cela, elle dispose d’un système de gestion; elle reconnait ce faisant qu’elle est consciente des répercussions causées par la pêche dans son ensemble, et déclare se conformer aux législations en vigueur et pouvoir s’adapter aux nouvelles conditions écologiques et aux nouvelles conditions-cadre qui en découlent.

L’ASC (Aquaculture Stewardship Council) établit des standards pour une aquaculture durable: les exploitations doivent démontrer qu’elles réduisent leur impact sur l’environnement et qu’elles assument leur responsabilité sociale; elles doivent limiter la part de poisson sauvage dans les aliments pour animaux, garantir la traçabilité desdits aliments, respecter les valeurs limites s’appliquant à la pollution des eaux, garantir la santé des animaux, et renoncer à utiliser inutilement des antibiotiques. En outre, elles doivent respecter la Déclaration de l’OIT relative aux principes et droits fondamentaux au travail et garantir la sûreté des postes de travail. 

Tous les restaurants de SV Suisse sont certifiés par les standards de traçabilité MSC et ASC depuis 2014. Ceux-ci doivent garantir une traçabilité complète et assurer que seul un poisson certifié est proposé à leurs hôtes. En outre, tous les collaborateurs bénéficient de formations régulières sur le respect de ces exigences. L’organisme de certification indépendant q.inspecta contrôle régulièrement les bulletins de livraison, la séparation des flux de marchandises et la déclaration destinée aux hôtes. Nous pouvons ainsi garantir que seuls du poisson et des fruits de mer provenant d’une pêche ou d’un élevage responsable sont utilisés.

Les actions de SV Suisse contribuent à atteindre les objectifs de développement durable suivants (Sustainable Development Goals – SDGs)