Rodrigue Benoit à la tête des fourneaux de Swiss-Ski à Pyeongchang

Le chef cuisinier de SV Suisse Rodrigue Benoit assurera aux côtés de son collègue des HUG Bruno Rossignol les repas des athlètes de Swiss-Ski lors des Jeux olympiques d'hiver de 2018 à Pyeongchang (Corée du Sud).

Gland, le 8 février 2018 – Rodrigue Benoit va réaliser un de ses rêves : participer aux Jeux olympiques. Chef Exécutif Région Suisse Romande chez SV Suisse, le chef cuisinier se partagera les fourneaux de Swiss-Ski avec son homologue Bruno Rossignol lors des Jeux olympiques d'hiver de 2018, à Pyeongchang (Corée du Sud). Sa mission : assurer avec le chef-cuisinier des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) les repas des 29 athlètes suisses et autres membres du staff durant toute la compétition, soit du 9 au 25 février 2018. « Bruno est en Corée du Sud depuis le 1er février afin de mettre en place la cuisine et d’assurer la première semaine des Jeux. De mon côté, je serai sur place du 10 au 26 février pour prendre le relais et assurer la clôture de la compétition », précise Rodrigue Benoit. 

Une cuisine de haute précision pour les athlètes

Une aventure exaltante qui recèlera son lot de défis : « Nos journées commenceront à 5h et se termineront à 22h. Un des challenges sera de préparer et d’organiser des repas dans une cuisine d’appartement non professionnelle », se réjouit le chef de SV Suisse. Cuisiner pour des athlètes aussi différents qu’un descendeur ou un freestyler relève par ailleurs de la mécanique de précision : « Nous devrons adapter les menus selon les périodes d’entraînement et de compétition. L’heure, le nombre et la composition des repas servis seront ajustés en fonction des besoins nutritionnels particuliers de chaque athlète. Les qualités d’organisation et de polyvalence que requiert ma fonction au sein de SV Suisse vont grandement me servir dans ce cadre », indique M. Benoit.  

Produits régionaux coréens et terroir suisse au rendez-vous

Comme le précise Rodrigue Benoit, diététique pointue n’est pas forcément synonyme d’ennui à table : « Le moral des athlètes passe aussi par leur estomac et nous ajouterons quelques touches personnelles et créatives pour satisfaire les goûts de l’ensemble de nos athlètes. Nous allons bien sûr miser sur les produits régionaux coréens comme la viande, le poisson ou les légumes. La part belle sera aussi faite aux saveurs du terroir suisse : nous avons par exemple apporté du fromage (Gruyère, Appenzell), du chocolat ou de la farine, qui vient des moulins de Cossonay ». Markus Burkhardt, Operations Director Suisse romande de SV Suisse, se félicite de la participation de Rodrigue Benoit à ces Jeux olympiques : « Nous sommes fiers de pouvoir compter dans notre équipe un chef qui contribuera à ce que nos athlètes portent haut les couleurs de la Suisse ». 

Pour tout renseignement: